Musique française

Curiosités

Akinator, le génie du web (jeu)
Trouver un monument (carte de tous les monuments)
Cartes interactives Flash (départements, relief, etc)
Connais-tu la France (régions, villes, patrimoine, etc)
Des couleurs sur la langue (expressions et dictons)
Savez-vous gesticuler français (langage du corps)
Les gestes français (leur signification)
Horoscope (tous vos horoscopes)
Joyeuse fête (calendrier des fêtes et citations)
Passe ton permis web (quiz)
Carte de France des fromages (les régions et leurs fromages)
L'Union Européenne (tout sur l'UE)
Qui est né le même jour que vous? (célébrités)

lundi 11 mai 2015

Festival de Cannes

L'AFFICHE DU 68E FESTIVAL  
Du 13 au 24 mai se déroulera la 68ème édition du festival.

Le Festival de Cannes, fondé en 1948 sur un projet de Jean Zay, ministre de l'Éducation nationale et des Beaux-arts du Front populaire, et appelé jusqu'en 2002 "Le Festival international du film", est un festival de cinéma international se déroulant chaque année à Cannes durant douze jours.

Festival de Cannes
Festival de Cannes (Allocine)
Fresque interactive du Festival de Cannes (L'INA)


© Ciné-Tamaris   

Une Palme d’or d’honneur sera remise à Agnès Varda lors de la Cérémonie de Clôture du 68e Festival de Cannes. A ce jour, seuls Woody Allen, en 2002, Clint Eastwood, en 2009, et Bernardo Bertolucci, en 2011, se sont vu remettre cette distinction suprême, au nom du Conseil d’Administration du Festival de Cannes. Elle est attribuée à un réalisateur de renom, dont l’œuvre fait autorité dans le monde mais qui n’a pourtant jamais reçu de Palme d’or.

Agnès Varda est la première femme réalisatrice à recevoir le précieux trophée : elle note avec son humour légendaire « Et pourtant, jamais mes films n’ont approché le nombre d’entrées des leurs ! »
Photographe, scénariste, actrice, réalisatrice, plasticienne, Agnès Varda est une artiste complète, géniale touche-à-tout que sa curiosité insatiable entraine dans les projets les plus variés dont elle tire toujours le meilleur.

Née le 30 mai 1928, elle étudie la photographie et fait ses premières armes au Festival d’Avignon sous la houlette de Jean Vilar. Elle choisit deux acteurs du TNP, Sylvia Montfort et Philippe Noiret pour son premier long métrage, La Pointe Courte, qui sera monté par Alain Resnais. Rétrospectivement, on peut voir dans cette œuvre de 1954 tout ce qui fera plus tard le succès de la Nouvelle Vague. Mais c’est en 1962, avec Cléo de 5 à 7 qu’Agnès Varda est reconnue, puis consacrée en 1965 par un Prix Louis-Delluc décerné à son film Le Bonheur.
Franc-tireuse dans l’âme, Agnès Varda passe, au gré de ses voyages et de ses passions du moment, du court au long métrage, du documentaire à la fiction, abordant tous les sujets : Mur, mursDaguerréotypesJane B par Agnès V sont autant de reflets de sa fantaisie poétique alors que ses fictions, notamment L’Une chante, l’autre pas ou encore Sans toit ni loi (Lion d’or à Venise en 1985), témoignent sans concession de la réalité sociale.

Après la mort de Jacques Demy, l’homme de sa vie, elle réalise trois films à sa mémoire, dont le très émouvant Jacquot de Nantes.
En 2000, elle tourne Les Glaneurs et la Glaneuse, seule, avec une caméra numérique, en 2006, elle se mue en scénographe plasticienne pour l’exposition qui lui est consacrée, l’Ile et elle à la Fondation Cartier et deux ans plus tard, son film en forme d’autoportrait, Les plages d’Agnès, reçoit le César du meilleur documentaire.
 
Figure emblématique et artiste résolument à part, elle offre un modèle à toutes les jeunes générations : son œuvre et sa vie sont portés par un souffle de liberté, un art de repousser les limites, une détermination farouche et une conviction qui se rit de tous les obstacles : elle semble capable d’accomplir tout ce qu’elle désire.





Cliquez sur l'image pour téléchargez le Dossier de Presse 2015 (PDF)



"La tête haute" d'Emmanuelle Bercot, en Ouverture du 68ème Festival de Cannes




Cette année, c'est une réalisatrice qui fera l’Ouverture du Festival. C’est en effet le film de la française Emmanuelle BercotLa Tête haute, qui ouvrira, mercredi 13 mai prochain, la 68e édition du Festival de Cannes.

La Tête haute raconte le parcours éducatif de Malony, de six à dix-huit ans, qu'une juge des enfants et un éducateur tentent inlassablement de sauver.


Tourné dans le Nord-Pas de Calais, en Rhône-Alpes et en Ile de France, il compte dans sa distribution Catherine Deneuve, Benoît Magimel, Sara Forestier et Rod Paradot qui interprète le personnage principal.

La Tête haute sera projeté en avant-première mondiale dans le Grand Théâtre Lumière du Palais des Festivals et sortira dans les salles françaises le même jour, mercredi 13 mai prochain. Le film a déjà été vendu dans de nombreux pays.


Un hymne à la sauvegarde de la planète en Clôture du Festival de Cannes: "La glace et le ciel" de Luc Jacquet


Luc Jacquet, le réalisateur oscarisé de La Marche de l’empereur, présentera son quatrième long métrage,La Glace et le ciel en Clôture du 68e Festival de Cannes, dimanche 24 mai dans le Grand Théâtre Lumière du Palais des Festivals.

Dans ce documentaire, Luc Jacquet évoque les découvertes du scientifique Claude Lorius, parti en 1957 étudier les glaces de l’Antarctique, et qui, en 1965, s’est inquiété le premier du réchauffement climatique et de ses conséquences pour la planète. Aujourd’hui, âgé de 82 ans, il continue d’envisager l’avenir avec espoir : «Je crois que l’homme va se redresser. L’homme va trouver la solidarité qui mènera les gens qui vivent sur cette planète vers un autre type de comportement. »


Resultado de imagen de festival de Cannes

Palme d'or (toutes les palmes d'or)


Emmanuelle Bercot, Jacques Audiard et Vincent Lindon avec leurs prix.

Le palmarès complet du 68e Festival de Cannes
Palme d'or : Dheepan de Jacques Audiard
Grand Prix : Le Fils de Saul de László Nemes
Prix de la mise en scène : The Assassin de Hou Hsiao-Hsien
Prix du scénario : Chronic de Michel Franco
Prix d'interprétation féminine ex aequo : Rooney Mara dans Carol de Todd Haynes et Emmanuelle Bercot dans Mon roi de Maïwenn
Prix d'interprétation masculine : Vincent Lindon dans La loi du marché de Stéphane Brizé
Prix du Jury : The Lobster d'Yorgos Lanthimos
Caméra d'Or : La Tierra y la Sombra de César Augusto Acevedo
Palme d'or du court métrage :Waves '98 d'Ely Dagher





Le festival de Cannes (Bonjour de France: niveau débutant)
Le festival de Cannes (TV5Monde: quiz cinéma)
Les Cannois et le festival de Cannes (RFI exercice d'écoute)
L'histoire du festival de Cannes (vidéo-quiz: niveau avancé)

Aucun commentaire: